S’adapter, ou savoir ajuster en fonction de qui on est.

Nous avons le pouvoir de contrôler bien des choses grâce à une multitudes de choix chaque jour, chaque heure, chaque seconde, mais malgré toute la bonne volonté du monde, il y a des choses sur lesquels on ne peut avoir la main. Alors que faire ? Subir, sombrer, lutter, se révolter, résister ? Et si s’adapter pouvait être une solution pour trouver en nous une harmonie entre nos souhaits, nos désirs les plus profonds et la réalité ? Et si changer de petits paramètres pouvaient faire toute la différence ? Pouvaient améliorer une heure de temps, une situation, une relation, un quotidien, nos vies tout simplement ?

La capacité d’adaptation ne serait pas une forme d’intelligence, une envie profonde de se tendre la main et de s’en donner les moyens ? Vouloir son propre bien-être quitte à sortir de sa zone de confort ou à réfléchir autrement ?

Et si s’adapter ce n’était pas finalement se respecter, être plus que tout à l’écoute de soi et faire des choix en conséquence ?

Exemple concret :

Vouloir se mettre à la course, demander à une amie aguerrie de nous accompagner, se sentir rassurer à l’idée de ne pas y aller seule, se sentir en confiance, motivée grâce à l’autre. Puis dès le début sans échauffement ou préparation aucune, se sentir à la ramasse, essoufflée, à deux doigts du point de côté parce-que l’autre court à son rythme (Soit dit en passant plus vite que notre rythme à nous) et que nous suivons une intensité qui n’est pas la nôtre, que nous avons un corps qui ne réagit pas de la même manière, etc.

Que faire ? Continuer à rester à côté de l’autre et subir littéralement la course au point de peut-être ne plus pouvoir marcher le lendemain ? Ou ralentir, se focaliser sur notre propre respiration et faire de plus petites foulées et ainsi faire disparaitre le point de côté quitte à être derrière la personne, même loin derrière la personne ? Et qui sait peut-être même trouver du plaisir dans l’action de courir ?

Alors si on s’écoutait davantage ?

Et si on pouvait aller explorer sa capacité d’écoute et d’adaptation en barre au sol new origin, allongé.e sur le dos tranquillou ?

 Barre au sol new origin et acceptation :

La Barre au sol new origin, une discipline qui s’adapte à vous :

La Barre au sol new origin, ce sont des exercices au sol et uniquement au sol invitant à différentes qualités de corps : tonicité, élasticité et mobilité.

Née en 2012 la barre au sol new origin s’inspire des entrainements des danseurs, de l’enseignement de Peter Goss, de la méthode Feldenkrais, du yoga et du fitness.

C’est une technique qui ne cesse d’évoluer au gré des expériences, des rencontres et de la multitude de formations suivies dans le domaine du corps et de l’anatomie.

Au fil des années de pratiques, Céline a su affiner sa pratique grâce à cette indéfectible volonté de s’adapter au corps de tout à chacun.

Trouver des variantes pour que toute personne en difficulté dans un exercice puisse trouver une façon de s’approprier le chemin pour tendre vers l’exercice de base.

Et ce grâce à des accessoires, à la possibilité de gérer l’intensité ou l’amplitude de mouvement.

Son dicton : barre au sol new origin, la priorité c’est vous.

Faire en fonction du corps, du vécu, des appréhensions et des envies des gens.

La barre au sol new origin est un cours guidé à la voix, ce qui permet vraiment aux personnes de sentir par elles-mêmes et de s’adapter au besoin. Pas de précipitation, jamais.

L’idée d’adaptation dans un cours de barre au sol new origin :

L’adaptation est l’un des principes fondamentaux de la barre au sol new origin.

Notion présente mais finalement intime et propre à chaque personne venant pratiquer.

Ainsi l’idée d’adaptation sera présente à différents niveaux :

  • Savoir adapter sa pratique en fonction de son humeur et son cycle, en tempérant lorsque cela semble juste. Il y a des jours où on a envie, de faire, d’être dans l’action, de se dépasser, de bien faire, et des jours où on n’a pas envie, ou juste le minimum. Accepter cela et ajuster permet à l’esprit et au corps de se canaliser et de ne pas encaisser davantage.
  • Savoir adapter sa pratique en fonction de son propre squelette, ne pas insister là où ça pourrait être que néfaste. Qu’on le veuille ou non, nous avons toutes et tous des corps différents, et notamment au niveau des os, de leurs formes, leurs longueurs, leurs largeurs. Et si il y a bien quelque chose que l’on ne peut changer quant à notre corps, c’est celui-ci ! Respecter et s’adapter en fonction de notre ossature est primordial pour ne pas s’abimer.
  • Savoir adapter sa pratique en fonction de sa flexibilité, son tonus, et sa dextérité naturelle ou du moment. Il parait que la vie est injuste… Certain.e.s seront naturellement très souples, là ou d’autres ne touchent pas leurs pieds avec leurs mains. Certain.e.s n’ont pas de difficulté à rester en gainage longtemps là où d’autres devront avoir beaucoup d’entrainement pour se sentir à l’aise dans de telles postures. Connaitre ses forces et ses faiblesses aidera inévitablement à travailler en s’adaptant toujours au mieux.
  • Savoir adapter sa pratique en fonction de l’énergie du jour. Lorsque l’on se sent fatigué.e, être capable de mettre moins d’intensité et de choisir l’option qui demande la moins d’énergie. Et a contrario les fois où l’on se sent particulièrement en forme, s’autoriser à prendre des accessoires en plus pour aller chercher plus loin dans le corps.
  • Savoir adapter sa pratique en fonction de ses ressentis du jour, agréables, gênants, agaçants ou vivifiants. Le corps, l’esprit et ses mystères… Etonnant de constater qu’il peut y avoir des fois où le moral est bon, l’élan de l’action, l’envie de se dépasser, mais le corps qui ne répond pas… Ou encore le corps particulièrement disponible et répondant, mais le moral qui est en chute, avec la perte d’envie qui va avec. Se rattacher à ses sensations corporelles permettra d’être le plus juste possible. Dans la douceur, le calme, adapter.

Pourquoi est-ce important de savoir et pouvoir s’adapter dans un cours d’activité physique comme la barre au sol new origin :

1- Savoir et pouvoir s’adapter dans des cours d’activités physiques comme la barre au sol new origin pour se respecter :

Pratiquer une activité physique, oui, se défouler oui, se prendre du temps pour soi oui, se renforcer oui, s’étirer oui, mais savoir ajuster en fonction de son propre corps permet de le respecter, de ne pas le blesser, ni l’endommager sur le long terme. Certaines choses mal effectuées peu de fois n’auront aucun impact voire très peu, néanmoins mal se placer, forcer, insister sur certaines zones sans prendre en considération les connaissances que l’on a aujourd’hui et les sensations propres à chacun.e.s peuvent créer de vrai dégâts. Ainsi s’adapter quitte à ne pas faire comme tout le monde, quitte à devoir interrompre un professeur, permet de se respecter pleinement, et sur le court terme, et surtout sur le long terme. Notre corps est notre véhicule de vie, l’écouter et le respecter permet de l’entretenir au mieux et le préserver le plus longtemps possible.

2- Savoir et pouvoir s’adapter dans des cours d’activités physiques comme la barre au sol new origin pour se protéger :

Se sentir galvanisé par l’esprit de groupe est on ne peut plus normal, avoir envie de bien faire, d’être à la hauteur d’une proposition aussi, être volontaire, et souhaiter progresser peut-être un réel moteur. Néanmoins savoir respecter son rythme d’apprentissage, de compréhension, et d’intégration (mental et physique) est primordial pour ne pas se faire mal. Aller au-delà de ses limitations osseuses, aller trop vite, trop loin, trop intense peut abimer, détériorer bien trop rapidement un corps et inévitablement le moral et affaiblir l’état d’esprit. Crampe, déchirure, inflammation, contracture, élongation… Si on s’adapte intelligemment et consciemment, on s’entretient, et on se protège le plus possible !

 

3- Savoir et pouvoir s’adapter dans des cours d’activités physiques comme la barre au sol new origin pour suivre sa propre voie :

Qui dit adaptation, dit respect de qui on est, non ? Ou peut-être en respect de nos valeurs et nos priorités. Mais qui dit respecter qui on est, c’est aussi me semble t-il trouver la justesse en fonction de nous et nos ressentis, nous et nos besoins, nous et nos ambitions. Être capable d’évoluer en fonction de qui on est et de comment notre corps est fait et fonctionne amènera inéluctablement à un cheminement personnel et singulier. Adapter pour se sentir bien, adapter pour répondre à nos souhaits, adapter pour évoluer comme on l’entend.

La Barre au sol new origin à Paris avec Céline :

Céline a débuté par les cours d’éveil à la danse à 3 ans, et elle n’a depuis plus jamais quitté les studios. Danse en loisirs puis en tant que professionnelle, elle n’aura cessé de danser, chercher, apprendre et explorer à travers de nombreuses expériences (travail en compagnie, en évènementiel, pour des défilés ou pour des productions publicitaire ou cinématographique, formation continue en anatomie, apprentissage de nouvelles pratiques du mouvement). Etant passé par plusieurs disciplines (contemporain, hip-hop, jazz, modern-jazz,etc) c’est lorsqu’elle s’est retrouvée blessée qu’elle s’est tournée vers des pratiques somatiques. Alors qu’elle pensait ne plus pouvoir danser, sa rencontre avec Peter Goss a changé la donne : il y avait a nouveau de l’espoir. Bouger, se mouvoir était encore possible, sans se faire mal, sans nourrir d’anciennes blessures. Il fallait juste faire différemment, autrement dit, s’adapter… En comprenant son corps, en le respectant, en y trouvant de nouvelles qualités de corps, au-delà de la forme, des grandes amplitudes souvent demandées, elle se réapproprie son corps et le découvre tel qu’il est, sans miroir, sans forme à atteindre, mais à travers les sensations et la conscience du mouvement et des chemins choisis, pris d’une manière ou d’une autre.

De nouveaux champs des possibles s’ouvrent, le corps trouvent d’autres chemins, et le bonheur de danser revient, et ce sans frustration ou le « je ne suis pas assez bien ».

Raison pour laquelle Céline met un point d’honneur dans ses cours de barre au sol new origin à l’adaptation et au respect du corps de chacun.

Quand pratiquer la barre au sol new origin? :

lundi 12h30 / mardi 12h30 / jeudi 11h

Où ? :

STUDIO METHODE TARANTO & CO
187 rue du temple
75003 Paris