Persévérer.

On a tendance à assimiler la persévérance aux grands sportifs, à celles et ceux qui ont des esprits de compétiteurs et veulent atteindre des objectifs précis dans leurs vies et/ou dans leurs carrières, non?

Mais si préserver était juste synonyme de « essayer encore une fois ». Ne serions-nous pas toutes et tous concernés ?

Je pense que dans la vie il y a celles et ceux qui s’arrêtent au premier obstacle, au premier non, au premier mauvais résultat, au premier inconfort, et celles et ceux qui recommencent, retentent, différemment, autrement, avec un ingrédient en plus, un ingrédient en moins. Un non doit-il être assimilé à « passe à autre chose » ? Ne pas arriver à faire quelque chose tout de suite du premier coup doit-il être intégré de manière à abandonner avec l’idée que ce n’est pas pour nous, ou que nous ne sommes pas assez bien pour ceci ou pour cela ?

La persévérance a à mon sens différents niveaux, différentes échelles.

L’exemple le plus connu est certainement l’apprentissage de la marche. Tout être humain va se casser la figure bien plus d’une fois avant d’arriver à tenir debout et en plus à marcher d’un point A à un point B. Nous marchons toutes et tous…

Bien entendu tout dépend du domaine, des priorités de chacun.e, et des envies de chaque être humain. Mais si persévérer c’était continuer quoi qu’il arrive si quelque chose nous anime vraiment ? continuer à essayer ?

Et si persévérer amenait à une forme de satisfaction positive et constructive, aussi minime soit-elle ? A un sentiment d’accomplissement qui comble et nourrit notre confiance et notre estime pour ce que nous sommes et ce que nous faisons ?

Persévérer, ne serait-ce finalement pas un état d’esprit qui se choisit ? Consciemment ou inconsciemment ? Une manière d’aborder la vie qui se cultive ?

Et si la notion de persévérance pouvait être observée et testée en cours d’activité physique d’entretien comme la Barre au sol new origin ?

 Barre au sol new origin et persévérance :

La Barre au sol classique :

La barre au sol, est en premier lieu, une discipline appartenant à la danse classique. La barre au sol c’est avant toute chose, les exercices des échauffements et du travail technique des danseurs et danseuses classiques transposés au sol. En 1937, Boris Kniaseff ouvre son école de danse classique et se voit interdire la pose des fameuses barres horizontales sur les murs, c’est ainsi qu’il créé cette discipline à part entière. Le but ? Echauffer, préparer et optimiser les corps afin de pouvoir répondre à l’exigence des propositions chorégraphiques des plus grands ballets. En-dehors maximisé, ouverture de hanche, de jambes, levée de jambes, saut écart, développé, cambré et j’en passe.

Le but est donc l’excellence d’une technique, mais indéniablement un esthétisme accessible à peu de monde. Factuellement, mère nature fait un premier tri, et la persévérance en fait peut-être un second…

La barre au sol new origin, une pratique qui invite à persévérer :

La barre au sol new origin est née en 2012 suite à un constat et des contraintes.
Le constat : la non-obtention de certaines formes physiques appartenant à l’esthétisme de certaines danses (avec la danse classique en base).
Grand-écart, amplitude extrême, souplesse extrême non-acquise malgré des heures, et des années d’entrainement.

Lees contraintes : les douleurs chroniques, ou persistantes, les contractures, les inflammations, les limitations, les raideurs et la perte de mobilité.

Tel un besoin viscéral de continuer à bouger, de continuer à rester en mouvement, Céline a réessayé mais différemment. La barre au sol classique en base, des exercices uniquement au sol avec un travail en longueur de renforcement musculaire mais associé à une extrême délicatesse, à un travail de respiration, de conscience, à une énergie qui permet de prendre le temps de se connaitre, de s’explorer sans jamais que ce soit néfaste pour le corps.

Céline y a donc mêlé et revisité des éléments de l’enseignement de Peter Goss, de la méthode Feldenkrais, du Yoga et du fitness.

La notion de persévérance dans un cours de barre au sol new origin :

Si on associe la persévérance au fait d’essayer au-delà d’une unique fois, en barre au sol new origin vous serez servi.e.s !

Comme pour toute nouvelle chose, nous avons des facilités, une aisance, ou non à répondre à une proposition d’exercices physiques, en fonction de nos acquis, nos agilités, nos fragilités, nos inconforts, notre vécu, mais aussi en fonction de notre compréhension. Persévérer ici consistera à tenir bon, à ne pas abandonner quand les sensations seront peut-être désagréables, surprenantes, inconnues, avec une envie au premier abord de tout lâcher ou quand nous ne comprenons pas tout. Les cours de barre au sol new origin sont guidés à la voix et offre un vocabulaire propre à cette discipline. Il est donc tout à fait normal de ne pas tout saisir, assimiler, et ce encore plus quand on a l’habitude pratiquer une activité physique avec un professeur comme modèle ou face à un miroir avec la vue de plusieurs personnes qui bougent en même temps.

Il a y a donc tout un état d’esprit à mettre en place pour pouvoir apprécier pleinement un cours, et le voir comme un processus, comme un cheminement.

Ne pas se précipiter, prendre le temps, ne pas avoir peur de se tromper, se laisser guider, écouter ses sensations malgré les doutes.
Privilégier la respiration, quitte à baisser en intensité ou en amplitude, conserver son calme et l’énergie d’apaisement, prendre conscience de ce que l’on fait pour avancer dans le bon sens, le sien.

Persévérer c’est aussi et avant tout se laisser du temps.

 

Pourquoi persévérer dans un cours de barre au sol new origin :

1- Persévérer dans un cours de barre au sol new origin parce-que l’on peut s’adapter :

Comme pour tout, il y a des nuances, mais aussi des limites. Respecter son rythme, apprendre à gérer ses blessures, ses peurs, ses maux et ses envies chéries.

S’autoriser à faire autrement pour mieux être aligné à qui l’on est, être à l’écoute de ses sensations, les accueillir et agir en conséquence.

Vouloir atteindre une forme, un niveau, pourquoi pas, mais dans les cours de barre au sol new origin, l’idée de cheminer à son rythme et en fonction de soi est primordial. Persévérance n’est pas synonyme d’acharnement, mais d’envie d’essayer, d’envie de prendre le temps, et se donner le droit à l’erreur, à la non compréhension, offrir une chance au facteur temps et accepter qu’on ne puisse pas tout bien faire, tout bien comprendre, assimiler et appliquer lorsque l’on découvre une proposition.

La persévérance en cours de barre au sol new origin, c’est penser long terme.

2- Persévérer dans un cours de barre au sol new origin parce-que les qualités demandées sont accessibles à absolument tout le monde :

En cours de barre au sol new origin il n’y a pas de niveau à proprement parlé, si ce n’est des différences d’intensité, des variantes plus ou moins engageantes, et des options infinis, grâce notamment aux accessoires (brique en liège, sangles, elastibands, bolsters, couvertures, lestes…)

Il y a plutôt une approche des plus importantes, la force tranquille. Apprendre à recruter son corps toujours dans la délicatesse, que ce soit pour un exercice de respiration en apparence statique ou un exercice de renforcement musculaire intense.

Savoir jongler entre plusieurs qualités de corps : l’immobilité, la tonicité, l’élasticité, et la mobilité. Et ce grâce à des états de corps explorés, des intentions, des directions et un rigoureux placement.

Le niveau sera davantage assimiler à une bonne connaissance de soi, à une compréhension et une assimilation de la pratique en fonction de son propre corps.

3- Persévérer dans un cours de barre au sol new origin parce-qu’il y a une marge de progression possible pour tout le monde :

La barre au sol new origin étant accessible au plus grand nombre, à tous les corps, à toutes les morphologies, sportifs ou non. Ainsi la marge de progression est forcément palpable pour toutes et tous. Gagner en souplesse, en renforcement, aller explorer de nouvelles zones et libérer des parties du corps restées cristallisées offre indéniablement de nouveaux champs des possibles.

Penser marathon, et non sprint permet au corps de trouver de l’ouverture dans la détente, de la puissance dans l’engagement de la musculature profonde, et l’élasticité dans le travail de mobilité et d’alliance souplesse et force, haut et bas du corps. Se découvrir c’est progresser, se détendre c’est progresser, bouger en se respectant c’est progresser.

La Barre au sol new origin à Paris avec Céline :

Céline a toujours été du genre tenace et n’a jamais su arrêter quelque chose tant qu’elle n’avait pas été au bout. Animée dès son plus jeune âge par la danse, le lien corps – musique, le sentiment de se sentir plus que tout profondément et follement vivante grâce à cela, Céline a toujours eu la Danse comme moteur dans sa vie.

A l’école primaire elle écrivait déjà que son souhait de métier était la Danse. Beaucoup ont essayé de l’en dissuader mais ça ne l’a jamais arrêté, ni même atteint. Pourquoi, comment, par quel biais, n’était même pas un sujet, c’était danser sinon rien. Elle rentra en école de danse après son bac, et perdit son goût fougueux pour la Danse, était-ce temps d’arrêter ? Aller voir ailleurs lui a prouvé que la flamme était toujours là mais qu’il fallait s’entourer autrement, apprendre autrement, en soi, s’adapter pour ne pas s’éteindre. La danse a été la source, l’énergie première de toutes les choses entreprises par Céline : la barre au sol new origin pour réapprendre à bouger sans avoir mal, le studio méthode taranto & co pour offrir un espace bienveillant à qui veut explorer son corps en mouvement, le podcast pour développer sa culture et partager des parcours de vie d’artistes inspirants et motivants pour s’ouvrir et apprendre toujours plus…

Pour Céline la persévérance est une valeur puissante, si quelque chose lui tient profondément cœur, malgré les déceptions, les doutes, les peurs, la perte d’espoir, l’extrême fatigue, elle continue, même au ralenti, même s’il y a un besoin vital de faire une pause. Mais s’arrêter, jamais.

Une valeur qui l’anime notamment dans ses cours de barre au sol new origin.

Quand pratiquer la barre au sol new origin? :

lundi 12h30 / mardi 12h30 / jeudi 11h

Où ? :

STUDIO METHODE TARANTO & CO
187 rue du temple
75003 Paris