Ca y a vous êtes prêt.e.s, vous êtes décidé.e.s, une fois par semaine vous vous offrez un temps d’activité physique !? Vous n’avez jamais pris de cours de quoi que ce soit ou cela fait une éternité que vous n’avez pas été en salle ?
Vous ne savez pas quelle activité faire ? Vous avez de nombreux apriori ou tout simplement vous n’y connaissez rien !?
Pas envie de transpirer comme un bœuf ? Pas envie de cracher ses poumons ? Pas envie de gesticuler avec quelqu’un qui vous crie dessus ou d’être livré.e à vous-même ? Vous n’aimez pas les disciplines à mouvement répétitif (nager, courir, pédaler…)?
Vous souhaitez y aller en douceur ? Vous tonifier/étirer/mobiliser en prenant du plaisir ? Vous désirez pouvoir tirer de cette activité tout plein de petites fiertés vivifiantes et réconfortantes ? Vous aimeriez faire une activité qui a du sens, aussi bien sur le moment présent que sur le long terme ?
Vous aspirez tout simplement à vous faire du bien ?
Et si vous testiez la Barre au sol – Méthode Taranto ?!!!
L’essayer c’est l’adopter…

Crédit : DR

 Barre au sol – Méthode Taranto et première fois :

La Barre au sol – Méthode Taranto, une douce et puissante discipline, parfaite pour commencer à explorer son joli body :

La Barre au sol – Méthode Taranto a commencé à se dessiner très exactement en 2012 !
Céline Taranto, danseuse au rythme intense multi-blessée, se voit proposer des remplacements de cours de gym d’entretien et de Danse, et constate la difficulté de certaines personnes à exécuter des postures ou exercices d’échauffements qu’elle pensait complètement basiques et/ou facile d’accès. En temps que professionnel.le on a parfois tendance à oublier la complexité de certains mouvements que l’on fait tous les jours depuis longtemps. Cette expérience d’assistanat et de remplacement, de surcroit blessée, a permis à Céline de construire une discipline accessible au plus grand nombre et de prioriser les choses dans un cours.
Beaucoup parle de niveaux, débutant, intermédiaire, avancé mais sans savoir ce à quoi ils correspondent. Heureusement ou malheureusement cela n’a rien à voir avec le temps ou la fréquence. Certain.e.s pratiquent depuis de nombreuses années et ne progressent pas, là où d’autres pratiquent depuis quelques mois et évoluent à vitesse grand V.
En barre au sol – Méthode Taranto, le niveau est assimilé à une capacité d’intégration de ce qui est demandé, à la connaissance de soi, à l’aptitude de s’adapter en fonction de ses propres ressentis, à l’écoute, à la compréhension et la mise en pratique des propositions.
Céline a ainsi bâti une activité physique qui s’adapte à toutes et tous.
Le sol comme accueil, solide comme un roc, la délicatesse et la douceur comme état intentionnel permanent, la conscience et la connaissance de soi pour aider à apaiser le système nerveux et que le corps et l’esprit de manière globale puissent lâcher prise, la respiration comme pilier et priorité à toute action demandée.

Inévitablement inspirée des barres de danse classique et contemporaines, Céline a su innover avec des variantes plus accessibles, plus maitrisables, qui ainsi mettent en confiance les corps pour évoluer et progresser à un rythme adapté.
Céline tient également à l’alternance des qualités dans les exercices.
Plus concrètement après un gros effort musculaire, elle propose des postures de détente où la respiration et le relâché priment.
Dans sa boite à outil vous trouverez également des éléments de la Méthode Feldenkrais, du Yoga sous toutes ses formes, du Fitness et du merveilleux travail de Peter Goss.

Le conseil numéro : se laisser le temps, tout s’adapte.
Prendre le cours comme une exploration de ses sens, de son corps, de ses possibilités, de ses facilités, de ses limites afin de prendre du plaisir en bougeant tout en se respectant, et sur le moment présent et sur le long terme.

Son dicton : La priorité c’est vous.

Commencer une activité physique :

Découvrir une activité physique peut-être intimidant et générer des peurs, peur de pas savoir, peur de ne pas pouvoir, peur de ne pas comprendre ou susciter des appréhensions. Mais pourquoi ??? Surement parce-que naturellement l’être humain craint l’inconnu, craint ce qu’il ne connait pas. Mais rassurez-vous tout être humain est capable de suivre un cours d’activité physique quel qu’il soit. On ne parle pas de battre des records, d’être dans de la performance ou d’aller aux Jeux Olympiques mais d’oser se déplacer dans un nouvel espace, se laisser prendre au jeu, et être ouvert.e aux propositions.
Ainsi on vit une expérience, on découvre un univers, un langage, on s’ouvre à un terrain étudié pour satisfaire le plus grand nombre. Libre à chacun.e ensuite d’apprécier ou non, de ressentir des choses agréables ou au contraire de ne pas aimer mais au moins il y a essai et volonté de trouver quelque chose qui nous anime, nous apaise, nous galvanise ou nous aide à trouver davantage de sérénité si tel est le souhait.
Faire un cours pour la première fois, c’est également se surprendre à réussir à faire des choses jamais testé auparavant, avec donc de la satisfaction et une hausse de l’estime de soi. C’est ressentir des parties de nos corps jamais sensibilisées ou mobilisées, c’est un voyage en soi qui peut permettre à certain.e.s de se révéler, de se trouver, de cheminer sur une voie plus juste pour soi.
Au-delà d’une activité physique avec tous les bienfaits que cela comporte (corps plus tonique et plus souple, amélioration de la respiration, diminue l’effet jambes lourde, soulage le mal de dos…) une discipline corporelle va incontestablement créer d’infimes ou géants changement en termes de mental, d’état d’esprit de façon de voir et d’aborder les choses et dans le cours et dans la vie. On ne parle pas d’effet gourou hein ! Mais de changements naturels quand on fait quelque chose de nouveau qui engage notre physiologie, nos différents systèmes (respiratoire, digestif, nerveux, musculosquelettique, urinaire, circulatoire, lymphatique…) et notre mental. Conscient.e ou inconscient.e en nous bougeant nous-même nous faisons bouger des choses, et dans le corps et au niveau de notre esprit.

Comment se déroule un cours de barre au sol – Méthode Taranto ? :

Absolument tous les cours de Barre au sol – Méthode Taranto commence allongé.e sur le dos, avec l’option de mettre un bolster (gros coussin en forme de boudin !) sous les genoux pour optimiser la position allongée et éviter toutes tensions mêmes infimes au niveau de la zone lombaires.
Il y a des zones plus sujettes aux tensions, comme le bas du dos, les hanches, la région du bassin, de la mâchoire, des cervicales ou des épaules.
De ce fait, les premiers instants du cours servent à apaiser toutes tensions et/ou forces littéralement inutiles à la merveilleuse et bénéfique position proposée, la position allongée.
Un temps pour laisser le corps se poser, fondre, évacuer, se calmer, juste de par la posture choisie, la gravité et le support.
S’en suit un petit moment d’introspection, tel un check-up du jour, constater, puis sentir ses points d’appuis, les lasser s’ancrer au fur et à mesure des respirations et du temps que l’on prend.
Il faut savoir que chaque cours est différent, à une variante près, à une énergie du jour qui s’installe différente du cours de barre au sol – Méthode Taranto précèdent, mais il y a toujours cette idée de crescendo, d’intensité subtile et progressive, cette volonté de préparer le corps à l’effort profond, de manière paisible pour tendre vers un peu plus de puissance.
Il y a donc souvent un travail d’isolation, de décomposition de chaque partie du corps, puis de mouvement plus fluide, d’une zone motrice qui créé une conséquence dans le reste du corps.
Peux s’en suivre des formes très diversifiées de gainages, sur le côté, à droite, à gauche, de face, de dos, allongé, jambes tendues ou pliées, on s’amuse et se découvre pour enraciner sa puissance et imposer une belle stabilité au corps précieux de chaque personne.
Que ce soit pour la sollicitation des jambes, des bras ou du dos, en cours de barre au sol – Méthode Taranto, on aime beaucoup l’alliance de la force et l’élasticité, grâce notamment à des accessoires.
Le cours fini toujours par un temps calme qui permet la mise à jour naturelle, la digestion de ce qui vient d’être vécu.
Qui veut partir en voyage ?

Les 3 raisons de s’orienter vers la barre au sol – Méthode Taranto pour commencer une activité physique :

1- S’orienter vers un cours de barre au sol – Méthode Taranto comme discipline pour commencer une activité physique parce-que c’est un cours qui respecte le corps, le rythme et les possibilités de chacun.e :

La barre au sol – Méthode Taranto comporte plusieurs fondamentaux complémentaires dont celui de l’adaptation en fonction des corps de chaque personne. Céline considère que chaque corps est unique et se doit d’être respecté. A chaque individu son ossature, ses limites, physiques ou psychiques, son vécu, ses appréhensions, ses fragilités et ses forces. De ce fait Céline a une manière bien spécifique de guider ses élèves. Ainsi, choisir un cours de barre au sol new origin comme première activité permet de vous assurer que vous serez entre de bonnes mains, et que vous vous mobiliserez en bonne intelligence et en conscience. Si un mouvement semble trop intense, vous aurez une proposition d’option pour trouver davantage de confort, si une posture parait trop ambitieuse au moment T, une variante vous sera suggérer.

Le mot d’ordre : adaptation pour toujours plus d’harmonie corps et mouvement.

2- S’orienter vers un cours de barre au sol – Méthode Taranto comme discipline pour commencer une activité physique parce-que tous les cours sont construit de manière progressive :

Quand on commence une activité physique, il est à mon sens important d’y aller progressivement, et en termes de fréquence (commencer par une fois par semaine, et si le souhait et l’envie de rajouter une séance supplémentaire est présent ne pas hésiter à satisfaire ceci) et en termes d’intensité (ne pas avoir pratiquer pendant toute une vie ou très longtemps ne vous oblige pas à rattraper tout cela en une heure de cours ! Trop d’intensité trop rapidement ne pourra que vous démotiver sur le long terme ou vous épuiser bien trop vite !).
Comme évoqué dans le paragraphe « comment la barre au sol – Méthode Taranto se déroule » vous pouvez constater que rien n’est laissé au hasard et qu’il y a vraiment une envie d’emmener les gens dans une exploration corporelle fine et subtile, que le corps prenne confiance, trouve la qualité de calme avant d’exercer toutes puissances musculaires. Au fur et à mesure du cours de barre au sol – Méthode Taranto, les muscles s’engagent, le squelette se place et trouve sa justesse.
Il y a vraiment un désir de crescendo pour pouvoir apprécier l’instant, et respecter son rythme et ses capacités.
Il y a également une invitation de gestion de l’intensité qui est omniprésente.

L’une des priorités, la notion de plaisir dans l’action !

3- S’orienter vers un cours de barre au sol – Méthode Taranto comme discipline pour commencer une activité physique car c’est une pratique basée sur les sensations et non sur un esthétisme :

La barre au sol classique est née dans une idée de parfaire un esthétisme furieusement désiré en vue de haute performance pour répondre à des chorégraphies de grand ballet tel que le Lac des Cygnes, Casse-noisette, Giselle et tant d’autres.
Le but, avoir la jambe la plus haute, le dos le plus cambré, avoir le plus d’ouverture de jambes possibles, le plus impressionnant en-dehors, etc
L’origine même de la barre au sol classique, l’esthétisme.
La barre au sol – Méthode Taranto a pour origine la volonté fougueuse de mieux-être, plus d’obsession de jambes la plus haute (ce qui n’est pas banni pour autant si le corps est apte), mais de synergie allongement dos et jambes, ou de jambes allongées mais pas au détriment d’un dos écrasé.
Il n’y a donc pas de recherche de formes (grand écart, cambré, en-dehors forcé, etc) mais une recherche de justesse grâce à la connaissance de soi, à la conscience de ce que l’on fait, grâce aux signaux du corps, à l’écoute des signaux du corps et de ce que l’on en fait.
Plus d’esthétisme à tout prix (tous les corps ne sont pas fait pour faire des grands écarts ! Et en plus à quoi ça sert si on ne danse pas Giselle ?!!) mais des sensations comme véritable guide.

Comme dirait Oscar Wilde, “soyez vous-même les autres sont déjà pris.”

La Barre au sol – Méthode Taranto à Paris avec Céline :

Céline a découvert la Danse très jeune et a toujours été en mouvement depuis.
D’amatrice à professionnelle, elle a suivi sa route au gré de ses passions, ses envies, ses besoins et ses opportunités. Danseuse pour des projets très différents (compagnies, défilés dansés, clips, films, cabaret…) des uns des autres, elle a au fur et à mesure commencer à transmettre. Transmettre sa passion pour le mouvement à travers des cours de Danse, d’expression corporelle, et de barre au sol.
Au fur et à mesure de son cheminement, elle crée, adapte, évolue, et dessine tout naturellement et instinctivement sa discipline : la barre au sol – Méthode Taranto.
Au contact d’élèves qui lui font confiance et au gré de son travail personnel dans le milieu de la Danse et du corps, elle affine son enseignement pour répondre de plus en plus aux besoins du plus grand nombre.

Respect du corps, écoute des sensations, des informations envoyées par le système nerveux et y répondre de la manière la plus juste et préservatrice possible est pour elle une nécessité absolue.

Quand pratiquer la barre au sol – Méthode Taranto ? :

lundi 12h30 / mardi 12h30 / jeudi 11h

Où ? :

STUDIO METHODE TARANTO & CO
187 rue du temple
75003 Paris