Il y a plusieurs types de personnes, celles qui se disent les jour de l’an « bonne résolution, cette année je vais me (re)mettre au sport ! » et n’ont jamais l’élan, LA motivation qui les fera bouger, et puis il y a celles et ceux pour qui c’est viscéral, indescriptible, et fait parti intégrante de leur équilibre de vie. Et quand on a l’habitude de pratiquer régulièrement, à un haut niveau (sportif, danseur.se…) ou peut-être trop intensément de par une période de vie particulière (démission, décès, rupture, changement radical qui trouble…) des blessures peuvent apparaitre. Dû à cette activité physique ou pas d’ailleurs. Mais la pause peut s’imposer, et des craintes et des appréhensions peuvent s’installer malgré la vive tentation de reprendre.
La Barre au sol new origin a été créé justement en période de blessures, de restrictions, d’inflammations et de limitations !

Crédit : DR

 Barre au sol new origin et blessures :

La Barre au sol new origin, une discipline délicate, idéale quand on a des appréhensions : :

:

La Barre au sol new origin a vu le jour en 2012, quand après de nombreuses blessures chroniques et de nombreux inconforts dans son activité de danseuse, Céline Taranto, trop passionnée pour s’arrêter, commença à explorer une manière différente de bouger ou en tout cas plus adapté à ses propres besoins physiques. Inspirée de la barre au sol classique, elle créé des variantes, décomposent des propositions pour y mettre moins d’intensité et surtout un océan de délicatesse. Proposant des cours au grand public, la barre au sol new origin évolue aussi grâce aux praticien.ne.s. Céline rencontre des corps avec un vécu qui les a soit crispé, raidit, ou au contraire affaiblit.
La nécessité d’y aller en douceur et de pouvoir répondre aux besoins de tou.s.tes devient une priorité.
Le sol comme véritable soutien, Céline y insère des éléments de la Méthode Feldenkrais, revisite, explore avec ses adeptes des mouvements qui leurs font du bien, qui leur apporte de réelles sensations de bien-être sur le moment, pendant le cours mais aussi après le cours. Le travail de Peter Goss la guidera également beaucoup, un placement rigoureux pour une protection et un respect des corps de chacun.e. Plus de devoir de répondre à une forme, mais être focalisé sur le ressenti et la connaissance de soi. Céline découvrira aussi le Yoga et s’en inspirera, bien qu’elle y retrouve de nombreux points communs avec les échauffements des danseurs et danseuses en général. C’est entre autres la concentration sur le souffle, la respiration, la coordination avec le mouvement qu’elle retiendra. Véritable clé pour être à l’écoute de son corps, la barre au sol new origin viendra accentuer ce point là pour permettre aux gens de prendre plus que tout soin d’eux.
En perpétuel évolution, Céline intègrera des éléments que l’on pourrait assimiler au fitness, les gainages, les exercices avec des élastiques ( elastibands )ou lestes, mais toujours avec la notion de douceur, de lien à la respiration, et de respect du corps et du rythme de chacun.e. Ainsi les accessoires utilisés sont avant toute chose des alliés pour toujours mieux s’adapter aux nécessités de chacun.e (plus de maintien, moins de force, moins de tension…)
En soif d’apprendre et soucieuse des corps précieux qu’elle a devant elle chaque semaine, Céline se forme en anatomie pour le mouvement à l’institut Blandine Calais Germain sur divers thèmes spécifiques (colonne vertébrale, genou, membres inférieurs, membres supérieurs, le muscle, le cartilage) et en physiologie de la maternité et en pré et post natal auprès de l’institut Bernadette de Gasquet.
Son mot d’ordre : L’adaptation.
Son dicton : la priorité c’est vous.

Une pratique douce, subtile, intense, respectueuse et adapté à chacun.e.

Echauffer le corps, le chauffer, le réchauffer, le prendre par la main, l’inviter à se déployer dans le calme, à lui (re)donner la force nécessaire à toute envie de vivre comme il se doit.

Les blessures comme traces indélébiles à prendre en considération :

Les blessures, chroniques ou pas, les limitations que cela peut provoquer, les douleurs que ça peut ou a pu engendrer, la rééducation, efficace ou pas, la prise d’anti inflammatoire qui peut faire croire à une amélioration mais qui une fois qu’ils ne font plus effet remet le corps dans des sensations désagréables, gênantes voir irritantes ou insoutenables, avoir subi des infiltrations, utiles ou malheureusement infructueuses voir désastreuses, amènent bien souvent à une peur de rebouger, à des appréhensions de se refaire mal.
Peut en découler des crispations au niveau de certaines zones, aussi infimes soient-elles ; ou en tout cas provoquer des conséquences propre à chacun.e non négligeable. Le corps, véritable disque dur de nos émotions et de notre vécu, inscrit cela comme un/des traumatisme qui peut se traduire de différentes manières.

Comment aborde-t-on les blessures dans un cours de barre au sol new origin ? :

C’est très simple, en cours de barre au sol new origin, bléssé.e ou pas, l’adaptation en fonction de son vécu, de ses peurs, de ses appréhensions, de ses doutes, de son estime, de sa confiance, de ses peurs, de son corps et de ses sensations est une priorité, un véritable cheval de bataille : 

– Donner confiance au corps grâce à la lenteur, la conscience et la finesse (jamais d’à-coup ou de rebond en cours de barre au sol new origin!!!)

– Prendre la patience comme meilleure amie, se laisser le temps de revenir et accepter d’être là où on en est.

– Privilégier la respiration et l’extrême délicatesse.

– Ne pas se sentir frustrer de ne pouvoir tout faire, être indulgent.

– Ne pas agir/mobiliser dans la douleur, s’arrêter avant toute sensation désagréable, limitante, ou qui envoie une information de souffrance au cerveau. Et si information il y a ne surtout pas hésiter à descendre en intensité pour gommer tout état déplaisant et/ou crispant.

– Rester dans de très petites amplitudes.

– Faire confiance à son corps, être à l’écoute.

– Garder en tête que décider de ne pas faire un exercice est toujours une option.

– Décider de mettre un élastique sur une jambe pour la soutenir est une option.

– Ne pas mettre en tension une partie du corps par choix délibéré est une option.

– Ne pas se mettre en appui sur ses mains pour ne pas solliciter ses poignets, avec la mise en tension du poids du corps au niveau de cette zone.

– Ne pas utiliser les élastiques ou lestes au niveau des bras si l’on a interdiction de solliciter les épaules.

– Ne pas aller dans les ouvertures de jambes si souci de hanches ou d’adducteurs il y a.
– Ne pas se mettre sur le ventre si la femme est enceinte, proposer des exercices à quatre pattes pour que la femme puisse tonifier ses jambes, ses fesses, son dos et ses bras …)

Finalement tout est possible à quelqu’un qui a la volonté de bouger, de se respecter et se préserver. La professeure est là pour proposer, explorer avec le praticien.ne, peut-être l’aider à aller là ou il/elle ne pense pas ou au contraire l’inciter à faire ce qui est le plus juste pour la personne au moment T.

Les 3 raisons de choisir la barre au sol new origin pour reprendre confiance après une ou des blessures :

1- Choisir la barre au sol new origin pour reprendre confiance après une ou des blessures parce-que c’est une discipline corporelle qui respecte le rythme et le corps de chacun.e :

Comme vu précédemment, la barre au sol new origin a été construite suite à des blessures, ainsi absolument tous les cours sont adaptables à toutes les personnes ayant la volonté de recruter ses muscles, s’étirer, se mobiliser et choisir le mouvement comme moment salé de vie.
Grâce à de multiples variantes et ajustements possibles (avec notamment la possibilité d’avoir recours à l’utilisation d’accessoires : Bolster, brique, sangle, élastique, couverture, lestes…) Céline saura vous guider pour que vous puissiez faire vos propres choix pendant la pratique.
Vos sensations et vos émotions sont la priorité, et ce peu importe les exercices ou le rythme du cours.
En barre au sol new origin, il y a la notion de libre-arbitre et d’autonomie.
Le cours n’est pas un immense foutoir où tout le monde est en roue libre et en freestyle, mais les notions de choix, d’intuition et d’adaptation sont toujours mise en avant. Faire pour faire, certainement pas, exécuter pour être comme tout le monde ou satisfaire la demande de la professeure encore moins !
En revanche, venir explorer son corps en mouvement et être à l’écoute dans le but de se faire du bien, c’est un grand oui !

2- Choisir la barre au sol new origin pour reprendre confiance après une ou des blessures pour la philosophie :

L’activité physique c’est bon pour la santé, ok.
Vivre c’est bouger, alors bougez ! ok
Mais prendre n’importe quel cours, gesticulez sans savoir ce que l’on fait, prendre un être humain qui n’a pas le même corps, le même vécu, la même sensibilité que nous et le.a copier peu parfois ne pas toujours être une bonne idée. En tout cas sur le long terme.
En barre au sol new origin, on pense moment présent, c’est un let motiv, mais également long terme.
Il y a vraiment l’idée d’entretenir, de soulager, de prévenir, d’anticiper, d’optimiser et préserver.
Se sentir bien sur le moment et se retrouver coincé des années plus tard, ce n’est pas du tout la philosophie d’un cours de barre au sol new origin.
Il y a aussi cette idée de conscience, de connaissance de son corps, d’explorer, de constater, de comprendre, d’adapter selon les jours, les humeurs et les envies et besoins du jour, également pour pouvoir trouver se justesse dans d’autres disciplines.
Toutes les disciplines faisant appel au corps humain en mouvement se complètent, se nourrissent et se servent.
Prendre conscience et connaitre son corps, ses capacités, ses forces et ses faiblesses est un atout non négligeable pour se sentir bien dans son temple, hier, aujourd’hui et demain.
Chaque corps est unique, chaque vécu est important, et chaque être humain mérite le respect et la douceur.
Les notions de plaisir dans la pratique, de temps et d’acceptation sont des fondamentaux en cours de barre au sol new origin.
L’objectif numéro un : se faire du bien.

3- Choisir la barre au sol new origin pour reprendre confiance après une ou des blessures car on y trouve différentes qualités de corps complémentaires et qu’il est possible de travailler certaines parties et pas d’autres :

Le choix numéro un de la barre au sol new origin : absolument tous les exercices se font au sol.
Allongé.e sur le dos, allongé.e sur le ventre, sur le côté, assis.es ou à quatre pattes, la gravité et l’apesanteur amène à des qualités de corps autres que debout, et surtout amène un réconfort pour le corps.
Le simple fait d’être au sol permet d’avoir une détente immédiate, plus ou moins franche selon les participant.e.s et la capacité de se laisser aller, mais immanquablement tout être humain ayant plusieurs appuis au sol va trouver une forma d’apaisement dans le corps. Les muscles n’étant plus dans l’obligation de maintenir le squelette et en confiance grâce au.x support.s, vont devenir plus moelleux (c’est neuroscientifique !).
De cette façon, si blessure.s ou mémoire de blessures quelconque il y a, la possibilité d’ajouter des supports (couvertures, bolsers, briques en liège…) va calmer le corps et permettre de recruter d’autres muscles que ceux que l’on souhaite protéger ou solliciter en très petite amplitude et très petite intensité.
En cours de barre au sol new origin il est possible, tout le temps, de choisir, de décider, d’adapter l’intensité que l’on veut et la non-sollicitation de certaines zones (genou, hanche, poignet, épaule, bas du dos…).
Le choix numéro deux de la barre au sol new origin : alterner les qualités de corps pour ne pas sursollicité une zone et la mettre en apnée, l’abimée, l’usée, lui porter défaut …
Détente, renforcement musculaire, étirements et mobilité pour trouver l’équilibre et éviter tout extrême.

La barre au sol new origin ou la discipline reine de l’adaptation.

La Barre au sol new origin à Paris avec Céline :

La Danse comme évidence depuis toujours, Céline a cheminé dans ce milieu dès sa plus tendre enfance. Eveil danse classique puis cours de hip-hop (new style) sur son provenant des Etats-Unis, bouger emportée par la musique fait partie intégrante de sa vie.
De 1h de cours de Danse par semaine à l’école professionnelle avec 6h par jour, elle a découvert et étudié un grand nombre de style de Danse différent. Là où beaucoup se spécialise, Céline n’a jamais su/pu se ranger. Attirée par une énergie, une danse en fonction de l’humeur, du jour, de la période, des opportunités, elle s’est nourrie de la Danse jazz, de la danse contemporaine, des danses appartenant à la culture hip-hop, de la danse classique, des danses latines, etc
C’est de cette façon qu’elle a pu en se professionnalisant travailler avec des compagnies contemporaines, des troupes de cabarets, pour des défilés dansés en freestyle et/ou chorégraphié hip-hop, pour des marques de vêtements aux univers complètement différents, pour des clips, pour un film bollywood ou des publicités.
En parallèle de ce parcours dansé éclectique, elle commença à donner des cours, d’abord en tant qu’assistante et en remplaçante, puis en volant de ses propres ailes en obtenant un certificat de qualification professionnel en gym d’entretien et expression corporelle.
C’est à ce moment là qu’elle commence à créer ce qu’elle appellera plus tard : la barre au sol new origin.

Véritable exploratrice du mouvement, ses blessures la pousse à trouver de nouveaux chemins et surtout, à trouver la justesse dans le corps.
Entendons par justesse, en accord complet avec l’anatomie et le vécu de tout à chacun.e.. Avec une grande notion de respect du corps, des limitations osseuses et aussi sensorielles.
La Danse, la passion, l’envie furieuse d’y arriver peut parfois pousser le corps dans ses retranchements et le traumatiser.
La barre au sol new origin c’est tout un travail de remise en question pour le mieux-être du plus grand nombre, une envie fougueuse de faire du bien, de réparer, de rééduquer, de transmettre, de ressentir du plaisir à bouger, de s’entretenir intelligemment, se préserver et indéniablement s’élever.

Quand pratiquer la barre au sol new origin? :

lundi 12h30 / mardi 12h30 / jeudi 11h

Où ? :

STUDIO METHODE TARANTO & CO
187 rue du temple
75003 Paris